L'écriture des spectacles de la compagnie Katung  repose sur les arts du geste et du mouvement :

  • Spectacles de danse et théâtre masqué dans la tradition de Bali
  • Spectacles de mime destinés à un public jeune et familial


Théâtre visuel et gestuel, il ouvre les portes de l'imaginaire...

La Compagnie Katung se consacre à l'art du geste et en particulier au mime, à la danse et au théâtre masqué topèng de Bali.
À la fois dans la tradition et l'innovation, Katung offre un répertoire de spectacles où le mouvement et le geste deviennent parole.


Qu'est-ce-que le mouvement ?

cette question simple reste, somme toute, le point de départ... le point d'appui... la matière à explorer... le vecteur qui nous fait avancer.


À Bali, on appelle Katung, la boîte où sont rangés les masques.

Créations ou Danse traditionnelle de Bali,

le geste et le mouvement sont les fils qui relient entre eux les spectacles de la compagnie Katung...


La compagnie a été créée en 2008 par Élisabeth Cecchi avec le soutien d'Ingrid Igelnick et Véronique Tourlet.
Après ses études de mime auprès de Jim Donlon, Paul J. Curtis et Ella Jaroszewicz et de danse contemporaine avec Le Four Solaire, J.Taffanel et J. Patarozzi, Élisabeth Cecchi obtient une bourse d'étude :
"Le théâtre masqué dans sa fonction sacrée et rituelle à Bali".

Pendant cinq ans, en complément de ses études universitaires à ASTI (Université de Danse et de Musique à Denpasar), elle bénéficie de l'enseignement privé de maîtres de danse masquée tels que I Madé Pasek Tempo, I Gedé Gerùh et I Gusti Nguràh Gargita. Elle participe aux célébrations rituelles de temple en tant que danseur de topèng (masque).

De retour en France, en 1986, elle suit des stages de jeu d'acteur avec les acteurs du Théâtre Laboratoire Jerzy Grotowski, Ariane Mnouchkine, Luc Faugère, Nicolaï Karpov et de clown avec Michel Dallaire, Philippe Goudard, Carina Bonan, Philippe Hottier...
Elle danse avec la compagnie Bhinneka Tunggal Ika, danses et musiques traditionnelles de Bali.

Elle est aussi l'auteur de "Visages", poème gestuel, "Fifi et Mimi", mime et théâtre masqué, "Pépite et sa valise... à malices", duo mime et piano, "Amour, Amor", pièce pour 2 facteurs, "La Marionnette et l'OIseau", conte gestuel pour les tout-petits, "Contes et Pantomimes"

Danseuse, mime et comédienne elle joue dans les compagnies Malabar, théâtre de rue, Action Commédia, Théâtre du Maliname, ça Vaut pas un Clown !, Fatta Morgana, Silobulle. Actuellement elle joue avec la Compagnie Bagages d'Acteurs, "Les soeurs Tatin racontent la légende dorée des patisseries", lecture théâtrale.
Depuis 1987, elle partage sa vie entre Bali et la France où elle enseigne le mime, la danse et le théâtre masqué topèng de Bali et le jeu des demi-masques auprès d'élèves amateurs et de jeunes professionnels (Conservatoire Régional d'Art Dramatique à Montpellier, Centre des Arts du Cirque Balthazar, Théâtre Zô, Théâtre de la Bohême,Teatro Taller de Colombia).

En 1991, ellle fonde la compagnie Théâtre Zô, puis en 1998 ouvre un lieu d'apprentissage et de recherche sur le théâtre gestuel, l'Atelier Zô.
En 2008, elle fonde la compagnie Katung, Théâtre Zô se consacrant dorénavant uniquement à la pédagogie.

"Fascinée par les masques de Bali et dans l’idée d’enrichir mon expérience artistique, j’effectue en 1981 les démarches nécessaires afin d’obtenir une bourse d’études.
La chance est avec moi et en 1982, je m’envole à Bali... un nouveau chapitre de ma vie va s’écrire.
Happée par cette culture, que j’entrevois d’abord par un petit trou de serrure, je parcours mon chemin studieux.
Mes rencontres avec des danseurs émérites m’ouvrent des portes qui jamais ne se refermeront. Ils me font l’honneur et la joie de m’inviter à danser avec eux et ainsi participer aux cérémonies rituelles ; je n’étais qu’une jeune apprentie mais grâce à leur confiance et leur générosité , j’ai progressé dans l’art de la danse des masques.
De retour en France en 1987, je danse notamment avec la Cie Bhinneka Tunggal Ika, groupe de Danse et Musique traditionnelles, le fil qui me relie à Bali ne se rompt pas.
Depuis je partage ma vie entre la France et Bali."


Nyoman Sari Elisabeth Cecchi